Liberté d’expression des maires

Share Button

Intervention, en soutien au maire de Tarnos, à la sortie du tribunal administratif de Pau.

Jean-Marc Lespade est poursuivi pour avoir déployé une banderole sur la mairie dénonçant la baisse des dotations aux communes (DGF…)

 

Voir la vidéo de mon intervention ; Voir la vidéo intégrale (sur le site Facebook de Tarnos)

 

Baisse de la DGF – Tarnos

Share Button


Soutien à Jean-Marc Lespade, maire de Tarnos

Le 12 avril prochain, notre collègue et camarade maire de Tarnos (Landes) est convoqué devant le tribunal administratif de Pau.
Son « crime » : avoir refusé d’obéir à l’injonction du Préfet des Landes de retirer la banderole posée sur la façade de l’hôtel de ville pour dénoncer la baisse des dotations de l’Etat à sa collectivité et les conséquences pour la population.
Cette décision est inique.
C’est le volé et non le voleur qui est poursuivi.
Non content d’étrangler financièrement les communes, l’État – par la voix du Préfet – cherche désormais à les bâillonner. Lire la suite

Var matin : Air Cocaïne

Share Button

Air Cocaine DRHuit parlementaires sollicitent Laurent Fabius

Des parlementaires de la majorité et de l’opposition « en appellent à l’action de la France » pour que les quatre Français condamnés en République dominicaine bénéficient « d’un procès équitable ».

Dans le cadre du volet dominicain de l’affaire dite Air Cocaïne, quatre députés et quatre sénateurs de droite et de gauche ont écrit au ministre des Affaires étrangères. « Nous, parlementaires, exigeons que la France prenne ses responsabilités et ne s’en tienne pas qu’au silence« .
Les cosignataires de la lettre adressée le 30 septembre à Laurent Fabius reviennent sur les conditions dans lesquelles les quatre Français jugés en République dominicaine ont été condamnés en août dernier à 20 ans de prison. « Ainsi que votre cabinet l’a confirmé officieusement (…), les charges (…) ne reposent sur aucune preuve. » Lire la suite

Réception à Oissel

Share Button

imageOissel : journées d’études des parlementaires communistes, républicains, citoyens et parti de gauche.

Avec la participation des sénateurs (trices), député-e-s et député-e-s européen-ne-s

Ne mettons pas d’eau dans notre vin !

Share Button

150602 Vin ProgressisitesArticle paru dans la revue Progressistes n°8

« Le vin est ce qu’il y a de plus civilisé au monde », Rabelais.
Les viticulteurs français ont développé un savoir-faire unique au monde. Face aux nouveaux enjeux climatiques et à l’industrialisation de leur secteur, c’est des expérimentations faites par ces paysans que naîtront les solutions de demain. À condition, toutefois, qu’ils soient accompagnés et protégés par les pouvoirs publics face aux appétits libéraux.

Des vins d’Alsace aux vins de Languedoc, de la Bourgogne à la vallée du Rhône, de la vallée de la Loire à la Gironde et au Sud-Ouest, le vignoble est présent dans nombre de nos territoires. Et si nous avons une préférence pour tel ou tel cépage, force est de reconnaître que la culture de la vigne structure nombre de nos paysages. Un peu plus de 15% de la production agricole française, en valeur, est le fruit de la viticulture.
Pourtant, cette même viticulture ne représente que 3% des surfaces agricoles utilisées. Lire la suite

Agriculture : Non aux fermes usines

Share Button

1000 vachesProcès ferme des 1000 vaches : soutien et relaxe pour les 9 d’Amiens.

Demain, mercredi 17 juin, se tiendra à Amiens le procès en appel de 9 syndicalistes paysans ayant participé à une manifestation contre l’installation de la ferme des 1000 vaches dans laquelle le lait n’est qu’un sous-produit vendu à un prix bradé uniquement grâce aux subventions de la méthanisation.
J’apporte mon soutien à la lutte de ces 9 syndicalistes, ainsi qu’à la Confédération Paysanne qui se mobilise contre ces fermes usines.
Le seul fait d’arme de ces syndicalistes, considérés aujourd’hui comme des délinquants est d’avoir symboliquement démonté une pièce de la salle de traite afin d’alerter l’opinion publique et le gouvernement sur les conséquences désastreuses de cette implantation. Lire la suite

Meys – Éco-quartier et école inaugurés

Share Button

le-lacher-de-ballons-par-les-enfants-photo150615 Meys photo-jean-pierre-latourArticle du Progrès – A Meys où je représentais mon ami Guy Fischer.

Photo P Latour.
L’inauguration de l’éco- quartier de la Motte et de l’école publique de Meys s’est déroulée ce samedi 13 juin à 10 h 30. De nombreuses personnalités étaient présentes pour l’événement : Philippe Garnier accompagné de ses conseillers municipaux, Bernard Chaverot, président du Simoly, Cécile Cukierman, sénatrice de la Loire, représentante de Guy Fischer, ancien sénateur du Rhône, Christophe Guilloteau, président du conseil départemental du Rhône, député du Rhône et Stéphane Guyon, préfet de l’arrondissement de Villefranche-sur-Saône.
Accueil des autorités, visite de l’éco-quartier et de l’école publique par les officiels et la presse, découpe du ruban et chants des enfants, ont précédé le discours des officiels. Le maire a expliqué le projet de l’éco-quartier et de l ‘école, qui se constitue sur deux tranches. La première tranche, démarrée en 2013, était achevée en mars 2015. La réalisation a été mise en œuvre par Gallet architectes, mandataires, et S. Perreault, architecte associé. La seconde phase, prévue pour 2018, intégrera des logements locatifs.
Pour finir cette matinée, un lâcher de ballons par tous les enfants de l’école publique a été effectué et un grand cocktail a été offert et servi par la municipalité. Environ 300 personnes étaient venues découvrir cette nouvelle école aux normes énergétiques et d’accessibilité. La matinée s’est terminée avec beaucoup d’échanges et une bonne ambiance.

Vidéo : Comment font elles ?

Share Button

Instantané - 3Mes interventions lors de la table ronde : L’organisation personnelle des femmes en politique : Comment font elles ?

Pour voir la vidéo cliquez sur l’image.

 

Lyon : Soutien pour l’internat municipal Favre

Share Button

Internat FavreUn article du  Progrès : Remise d’une pétition et nouvelle pression des salariés de l’internat Favre

Accompagnés de parents, les salariés de l’internat ont voulu déposer hier mercredi une pétition en mairie du 4e. Le maire l’a finalement réceptionné à l’internat lors d’une table ronde.
Les salariés de l’internat municipal Favre se mobilisent depuis le 10 décembre 2014 contre la fermeture annoncée de cette structure qui accueille des « enfants en difficulté scolaire et/ou sociale » comme l’explique la sénatrice de la Loire Cécile Cukierman à Najat Vallaud-Belkacem, dans sa lettre de soutien à l’internat. Lire la suite

Débat à Agen

Share Button

A l’invitation du PCF 47 « Changer de politique pour relancer la France »Agen 01Autres photos