La Loire doit garder ses représentants au Conseil Régional.

Share Button

Création de la métropole lyonnaise : L’inadmissible baisse de la représentation ligérienne au sein du conseil régional.

CRRAAu travers d’un amendement, déposé en 2ème lecture du projet de loi sur les métropoles à l’Assemblée Nationale, le gouvernement entend modifier la répartition des sièges au sein du Conseil Régional Rhône-Alpes.
La loi sur les métropoles connaitrait ainsi son apothéose.
La création d’une section supplémentaire pour la métropole lyonnaise acte définitivement la division du territoire.
Comme je l’ai rappelé à plusieurs reprises dans le débat législatif, créer la métropole ne concerne pas seulement les habitants de cette métropole. Au contraire, elle a des conséquences pour l’ensemble des territoires limitrophes.
Si cet amendement était adopté, nous en subirions immédiatement les conséquences : notre département de la Loire perdrait trois représentants au Conseil Régional.
Cette situation augmenterait le travail des élus ligériens pour assurer la représentation régionale sur notre département, dans les différents organismes (comité de ligne TER, les lycées, les CTEF etc.) ainsi qu’au quotidien auprès des habitant-e-s.
C’est inadmissible ! Alors que les conseillers régionaux ont souvent du mal à être identifiés par les populations sur l’ensemble du territoire, cela se renforcera.
Réduire le nombre d’élus, c’est réduire la démocratie, c’est réduire la place d’un département fortement frappé par les crises économiques et sociales successives à l’heure où, plus que jamais, nous avons besoin des politiques publiques pour maintenir l’emploi, l’outil industriel, accompagner les ligériennes et les ligériens avec des politiques régionales à leur service.
J’invite l’ensemble des députés à ne pas voter cet amendement, et l’ensemble des parlementaires à ne pas le retenir dans la commission mixte paritaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *