Lutter pour la culture et les intermittents

Share Button

intermittentsCommuniqué de presse du groupe CRC : Les intermittents du spectacle doivent conserver un régime particulier.

En cette journée de mobilisation des intermittents, les sénatrices et sénateurs du groupe CRC souhaitent réaffirmer leur soutien au mouvement.
Ils continuent de dénoncer l’accord sur l’emploi du 22 mars 2014 qui réforme les annexes 8 et 10 du régime de l’assurance-chômage ainsi que la solution proposée par le Gouvernement de  prise en charge par l’Etat du différé d’indemnisation. Cette solution temporaire ne résout en rien les problèmes soulevés par cet accord et pourrait même exclure les intermittents du régime général. Quant à la concertation mise en place par le premier ministre avec l’ensemble des partenaires sociaux et organisations professionnelles sensée proposer une véritable réforme juste et pérenne du régime d’indemnisation de l’intermittence, elle semble aujourd’hui dans l’impasse. L’absence de méthode, de calendrier et de moyen éloigne la perspective d’élaboration de solution commune et alternative.
En outre, les sénatrices et sénateurs CRC sont très inquiets concernant les moyens attribués à la culture. Les collectivités territoriales, principales financeurs de la culture, voient leurs dotations baisser drastiquement remettant en cause le principe de la décentralisation culturelle.
Le groupe CRC le réaffirme donc : la culture doit être une priorité et les intermittents du spectacle, qui la font vivre, doivent conserver un régime particulier plus protecteur. Une véritable concertation doit s’ouvrir en ce sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *