Projet de loi santé : Handicap

Share Button

handicapUne définition réduite de la politique de santé soumise aux calculs politiciens de la droite sénatoriale

L’examen de l’article 1er du projet de loi de modernisation de la santé a duré une grande partie de la soirée au Sénat.
Rien d’étonnant pour un article qui définit les grandes orientations de la politique de santé sur l’ensemble de notre territoire.
Réécrit en commission des Affaires sociales par la majorité sénatoriale, il ne contenait plus aucune référence à l’égalité F/H, à l’adaptation aux besoins des personnes handicapées ni à la santé environnementale.
Notre groupe a donc déposé des amendements pour y remédier.
Concernant les personnes handicapées, nous avons pris en compte les demandes de leurs associations notamment en intégrant les souffrances spécifiques de leurs aidants familiaux.Le débat a alors été vif et des voix d’autres groupes se sont faites entendre pour soutenir cette juste revendication.
La majorité sénatoriale s’est alors livrée à une manœuvre politicienne consistant à faire voter en priorité un amendement se limitant aux seules personnes handicapées faisant tomber notre amendement qui demandait également la prise en compte des aidants familiaux.
Nous dénonçons ces pratiques qui font fi des préoccupations citoyennes et du débat parlementaire à des fins partisanes, en donnant, qui plus est, une image négative de la représentation nationale.
Les sénatrices et sénateurs du groupe CRC continueront à mener le débat dans l’hémicycle dans le sens de l’intérêt général.

Paris, le 15 septembre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *