Loi santé : Explication de vote

Share Button

LoiSanté2Le groupe CRC refuse une loi de Santé qui renforce ‘’l’Hôstérité’’

A la fin de l’examen du projet de loi de modernisation du système de santé, le groupe CRC, par la voix de Laurence Cohen, a dénoncé les mesures qui renforcent la loi HPST, par la création des groupements hospitaliers de territoire et le renforcement des pouvoirs des ARS.
C’est une loi qui veut adapter l’offre de soins non pas aux besoins mais à une volonté de maîtrise des dépenses, ce qu’a encore aggravé la majorité de droite au Sénat.
Nous sommes  donc dans un processus de fusion/privatisation/rationalisation que nous ne pouvons accepter.
Les quelques mesures positives Lire la suite

Offre de soins en Loire sud et centre

Share Button

150709 CP SantéLes mobilisations permettent d’obtenir des avancées, la vigilance reste de mise.

Mardi 7 juillet lors de la réunion du Comité de pilotage sur l’organisation de l’offre de Soins Loire Sud et Centre, une nouvelle feuille de route travaillée par les médecins et les directions des établissements publics concernés (CHU de St Etienne, CH Firminy, CH du Forez et Hôpital du Gier) a été proposée.
Cette inflexion de cap de l’ARS fait suite aux diverses mobilisations des professionnels de santé et des populations. Lire la suite

PJL NOTRe : Communes hospitalières/Etat civil

Share Button

HopitalExplication de vote sur un amendement visant à alléger la charge de l’état civil pour les petites communes accueillant un hôpital.

 

le président. La parole est à Mme Cécile Cukierman, pour explication de vote.
Mme Cécile Cukierman. Il s’agit d’un vrai problème, dont la solution est quasiment introuvable, fût-ce au prix de beaucoup d’efforts, contrairement à ce qu’il peut sembler, monsieur le rapporteur.
Quant à l’argument du bénéfice que peut tirer une commune de l’implantation d’un centre hospitalier, tout dépend de la situation géographique de celui-ci. Souvent, les usagers de l’établissement ne fréquentent pas du tout la commune et ont tendance à acheter ailleurs les cadeaux de naissance ou les fleurs en cas de décès.
Si l’on pouvait trouver une solution au travers de ce texte, ce serait une très bonne chose.

Le PCF réitère son appel collectif pour les hôpitaux publics de Loire Sud

Share Button

141130 le progrès photo-claude-essertelLe Progrès : PCF. « Rien n’oblige à fermer les hôpitaux ». C’est l’un des messages de la Journée contre l’austérité. Photo C. Essertel

« Quand on rétrograde la maternité de Firminy, les gens vont à l’Hôpital privé de la Loire. Mais rien n’oblige à fermer les hôpitaux publics ! » Cécile Cukierman, sénatrice de la Loire, est déterminée.
L’élue communiste a réitéré, lors de la Journée contre l’austérité proposée samedi par le PCF 42, l’Appel collectif pour les hôpitaux publics de Loire Sud qu’elle a lancé en commun avec la CGT Santé. « L’Agence régionale de santé doit stopper son projet de fermetures de services des hôpitaux du bassin stéphanois. Une autre politique peut amener d’autres choix, on ne se résigne pas ! »
Cette autre politique, c’est celle du PCF. Pour Vincent Bony, secrétaire départemental, « nous voulons, face aux politiques d’austérité, montrer qu’une alternative est possible. Lire la suite

Appel collectif pour les Hôpitaux publics de Loire Sud

Share Button

141107 Appel Hopitaux Loire SudVoici le texte de l’appel:

L’Agence Régionale de Santé (ARS) Rhône-Alpes a décidé d’élaborer un contrat de modernisation de l’offre et des parcours de soins sur le territoire Loire sud avec pour objectif de définir un projet médical de santé commun. A cet effet, elle a mis en place début septembre un comité de pilotage stratégique regroupant les représentants de médecins, les directions, les présidents de conseil de surveillance des établissements  concernés, à savoir, le CHU de St Etienne, les CH Firminy, Feurs, Montbrison, St Chamond mais également des représentants de la médecine libérale, des organisations syndicales, le tout piloté par l’agence  appuyée par un cabinet de conseil.
Elle propose un calendrier à marche forcée : 3 réunions de consultation et la présentation prévue début décembre, d’un projet médical commun à l’ensemble des hôpitaux de ce territoire élaboré par les médecins, à partir d’une feuille de route fixée par l’Agence. Lire la suite

Moratoire sur les fermetures de services et d’établissements de santé

Share Button

Pourquoi cette proposition de loi du groupe CRC ?

IVG-centreDepuis les années 1990, le nombre d’établissements publics hospitaliers a été considérablement réduit en France : 15 % des lits supprimés entre 1992 et 2003, 11 % des établissements existants en 1992 ont disparu ou ont été regroupés. Le nombre de lits a plus fortement diminué dans le secteur public que dans le secteur privé, en pourcentage comme en volume.
Les raisons financières invoquées sont doublées de préoccupations de sécurité. Ni les unes ni les autres ne sont scientifiquement étayées…/…

Intervention sur l’article 1 conserver les centres IVG pour garantir aux femmes le droit de disposer de leur corps.
Mme Cécile Cukierman . Monsieur le président, madame la ministre, mes chers collègues, je voudrais, avant d’en venir à l’article 1er de cette proposition de loi, évoquer certains événements qui se sont déroulés le weekend dernier.

Comme beaucoup de parlementaires et, j’ai envie de dire, comme bon nombre de nos concitoyens et de nos concitoyennes, j’ai été particulièrement choquée par la manifestation organisée dimanche dernier par des militants des mouvements pro-vie, c’est-à-dire, très concrètement, des femmes et des hommes qui veulent refuser aux femmes le droit fondamental de pouvoir décider d’être enceintes ou non, en d’autres termes, le droit de disposer de leur corps, ni plus ni moins ! Lire la suite

Il faut une loi contre la fermeture des hôpitaux

Share Button

HopitalRapportée à des entreprises ou des usines, la multiplication des cas de fermetures d’hôpitaux, de services ou de maternités de proximité, s’apparente à un véritable plan social…/…

…/… c’est pourquoi, j’ai cosigné la proposition de loi tendant à instaurer un moratoire sur les fermetures de service et d’établissements de santé ou leur regroupement.

Il convient de mettre un terme à ce qui s’apparente à une véritable hémorragie sanitaire en mettant fin aux fermetures d’établissements de santé ou de services, jusqu’à ce qu’une offre de santé au moins équivalente, pratiquant le tiers payant et les tarifs opposables soit garantie aux populations concernées.  Voir la ppl12-708