Décès de Paul Vergès.

Share Button

paul-vergesPaul Vergès,
un homme qui marquera l’Histoire

Hommage au sénateur de La Réunion.

Les sénatrices et sénateurs du groupe communiste républicain et citoyen du sénat ont appris cette nuit avec la plus grande tristesse le décès de leur camarade et ami Paul Vergès. Paul Vergès est aujourd’hui entré dans l’Histoire.
Il la marquera comme jeune combattant du nazisme, militant des luttes anticoloniales, inlassable promoteur de la Réunion, artisan du statut et de la fierté de cette île dont il avait épousé la cause avec passion.
Paul Vergès marquera l’Histoire par son engagement opiniâtre, éclairé, en faveur de la transformation du monde. Militant anti-impérialiste et communiste dès sa prime jeunesse, il le sera demeuré jusqu’au bout.
Paul Vergès marquera enfin l’Histoire comme visionnaire. Il a rapidement compris l’importance capitale des bouleversements environnementaux et climatiques sur l’humanité et les territoires, en particulier les Outre-Mer.
En 2001, quatorze ans avant la COP 21, il élabora, porta, et fit adopter la proposition de notre groupe créant un Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (ONERC) dont il assurait toujours la présidence.
Les sénatrices et sénateurs du groupe CRC sont fiers d’avoir compté parmi eux un homme de cette envergure.
Ils apportent à la famille de Paul, à ses proches, aux camarades du Parti Communiste Réunionnais, aujourd’hui orphelins, leurs fraternelles condoléances.

Paris, le 12 novembre 2016

Offrir de nouvelles possibilités à La Réunion

Share Button

La Réunion 2Ouvrir de nouvelles possibilités à La Réunion en supprimant le 5ème alinéa de la Constitution

Avec Paul Vergès et les sénateurs de mon groupe, nous avons déposé une proposition de loi constitutionnelle visant à étendre à La Réunion la possibilité accordée à la Martinique, la Guadeloupe et la Guyane de fixer les règles applicables sur leur territoire dans des matières limitées relevant de la loi.

Voir le texte ici

Extrait : L’article 73 de la Constitution issue de la loi constitutionnelle n° 2003-276 du 28 mars 2003 relative à l’organisation décentralisée de la République, dispose que : Lire la suite

Loi Macron : Financement du transport outre-mer

Share Button

La Réunion_small_1« …Prévoir un complément de financement pour les transports ferroviaires d’outre-mer à venir, les outre-mer ayant été évincés de la dotation ferroviaire… »

Mme Cécile Cukierman. En métropole, les infrastructures ferroviaires sont financées par l’État. Aux termes des articles 124 et 126 de la loi du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbains, les régions métropolitaines sont compétentes en matière d’organisation des services ferroviaires régionaux de transport des voyageurs sur le réseau ferré national.
Dès le 1er janvier 2002, l’organisation et le financement des services ferroviaires régionaux de voyageurs ont ainsi relevé de la compétence des conseils régionaux, et l’État a transféré aux régions la gestion de 1,5 milliard d’euros par an de ressources publiques pour ce réseau ferroviaire.
Le transfert aux régions s’est accompagné d’une « dotation ferroviaire » pour en assurer le fonctionnement.
Or, comme il n’existait pas de réseau ferré national outre-mer, cette disposition de la loi de 2000 s’est révélée inopérante, Lire la suite

Modernisation de l’action publique territoriale

Share Button

La compensation des transferts de compétences Article 55

La Réunion_small_1Mme Cécile Cukierman. Mes chers collègues, je me permets de vous faire part, à travers la lecture d’un texte qu’il m’a transmis, de la position de M. le sénateur Paul Vergès sur le vote de cet article :

« Lors de la discussion du projet de loi visant à la création des conseillers départementaux, nous avions clairement expliqué qu’il nous fallait avoir une vision globale de toute évolution et de toute situation, surtout lorsqu’il s’agit des questions de gouvernance.

Et aujourd’hui, nous sommes amenés à formuler la même remarque : ce projet de loi peut éventuellement se concevoir pour la France hexagonale, mais en aucun cas il n’est adapté à la situation particulière de la Réunion.

En effet, avec ce projet de loi, le Gouvernement veut créer des « métropoles ». La Réunion n’est pas concernée par cette création, puisqu’elle ne répond à aucun critère permettant leur création. En outre, cela ne se justifie aucunement au vu de la réalité de notre territoire. Lire la suite

PPL constitutionnelle sur La Réunion

Share Button

PROPOSITION DE LOI CONSTITUTIONNELLE visant àLa Réunion_small_1 étendre à La Réunion la possibilité accordée à la Martinique, la Guadeloupe et la Guyane de fixer les règles applicables sur leur territoire dans des matières limitées relevant de la loi,

Pour la Réunion : Abrogation du 5ème alinéa de l’article 73 de la constitution

Share Button

Pour La Réunion, cette PPL lui permettra, comme pour les autres départements et La réunionrégions d’outre mer d’être habilités par la loi ou par le règlement à fixer elle-même les règles applicables sur son territoire dans un certain nombre de domaines bien définis et de tenir compte des spécificités géographiques, climatiques, historiques et sociales de son territoire.

Accéder au texte : PPL n°488