PJL NOTRe : Métropole Aix-Marseille-Provence

Share Button

Metropole _aix-marseille-provenceArticle 23A: Amendement de suppression de l’article.

Mme Cécile Cukierman. De même que nous nous étions opposés à la création de la métropole Aix-Marseille-Provence, faisant ainsi écho à la demande d’une immense majorité des maires concernés, nous nous refusons ici de renforcer la métropole au détriment des structures qui géraient auparavant les compétences. Voilà pour ce qui est du fond.
S’agissant de la forme, l’adoption de cet amendement ferait gagner beaucoup de temps, puisque tout le monde cherche à en gagner.

Nous refusons la concentration des pouvoirs locaux

Share Button

Modernisation de l’action publique

Communiqué de presse du groupe CRC

métropoleLe groupe communiste, républicain, citoyen a voté contre  la loi de « modernisation de l’action publique et d’affirmation des métropoles » qui a été adoptée au Sénat. Seuls les groupes socialiste et  Radical, ont voté pour ce texte, accompagnés de centristes et de quelques élus  UMP. C’est finalement grâce à  la bienveillante abstention des autres qu’une minorité c’est transformée en majorité. Lire la suite

Modernisation de l’action publique territoriale -Métropole Aix-Marseille-Provence

Share Button

MarseilleMme Cécile Cukierman. – J’ai salué le travail du rapporteur sur ce texte mais nous abordons à présent un des points qui font difficulté. Il s’agit d’imposer à 118 communes la création d’une métropole que 109 refusent quand, à l’inverse, l’accord des maires à Lyon nous a conduit à accepter le dispositif qu’ils proposaient. J’entends les alarmes et si nous pouvions être certains que la création de cette collectivité règlerait les dérives violentes que connaît Marseille, nous la voterions. Rien n’est moins sûr. On ne saurait faire le bonheur des gens contre eux. La marche forcée qu’on nous propose est contraire au principe démocratique et à celui de libre administration des collectivités territoriales. J’observe d’ailleurs que la situation évolue puisque les élus concernés envisagent la création d’un pôle métropolitain.

…/…

Mme Cécile Cukierman. –  Respectons nos collègues élus. Ils ne se satisfont pas de la situation et prouvent leur volonté d’agir. J’ai pu observer, lors du renouvellement des conseils municipaux de mon département qu’en dépit d’un passage en force, de la démission de tous les élus en signe de protestation et de leur réélection massive, rien n’avait changé. Pour faire avancer les choses, il faut plus apaiser les tensions que cristalliser les oppositions et surtout s’abstenir de décider à la place des gens.