Dialogue social

Share Button

dialogue socialAccord entre le gouvernement et la droite sénatoriale pour remettre en cause les droits des salarié-e-s.

Le projet de loi « dialogue social » discuté au Sénat est une synthèse des reculs décidés par le gouvernement et des attaques de la droite sénatoriale contre le droit du travail.
Le sénateur Dominique WATRIN a rappelé l’opposition du groupe communiste républicain et citoyen à ce projet dont l’équilibre penche manifestement en faveur du patronat.
Le gouvernement a pu compter sur le soutien de la droite et sur le silence du groupe socialiste lors de la discussion pour s’attaquer à la médecine du travail, l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, ou encore le renouvellement des CDD à deux reprises.
Loin de créer de nouveaux droits pour les salarié-e-s et leurs représentant-e-s ce texte va aggraver la précarité au travail et réduire les possibilités d’information et d’intervention des représentants du personnel.
Le groupe communiste républicain et citoyen estime nécessaire de créer une alternative politique en faveur d’un autre modèle de société qui garantisse réellement les droits de participation des salarié-e-s dans les entreprises.

Fonction publique : Jour de carence ; médecine du travail…

Share Button

Loi de finances pour 2014 – Mission « Gestion des finances publiques et des ressources humaines » programme « Fonction publique »

administration-fonction-publique-fonctionnairesMme Cécile Cukierman. – Je me félicite de la suppression de la journée de carence, même si j’aurais préféré qu’elle disparaisse aussi dans le privé. D’ailleurs, certaines conventions collectives le prévoient.
Plus que l’absentéisme, on pourrait s’interroger sur le déroulé des carrières, les conditions de travail et la reconnaissance de la fonction publique d’État. Dans l’ensemble, les fonctionnaires remplissent bien leurs missions.
Je regrette l’absence de toute médecine du travail pour la fonction publique d’État, même si cela à un coût. Les collectivités le savent bien, qui ont dû payer sans compensation de l’État, lors du transfert des personnels TOS.
Pour les gardes d’enfants, il ne faudrait pas opposer les fonctionnaires de la catégorie A à ceux de la catégorie C ; je regrette la suppression de l’allocation pour les hauts revenus : 220 euros, c’est un tiers d’une semaine en colonie de vacances. Quel que soit le niveau de revenu des parents, la qualité de la garde doit être assurée et le cumul des suppressions va finir par peser lourd.