La déclaration de mon groupe

Share Button

Cecile002Les sénateurs du groupe CRC veulent œuvrer au rassemblement de tous ceux qui souhaitent construire une politique alternative à gauche.

La France traverse une crise économique et sociale d’une rare violence. Elle génère une crise politique profonde, une crise de confiance à l’égard des élus, une crise de valeurs.
Notre peuple subit depuis maintenant plus de 40 ans, crise après crise, une précarisation croissante, une angoisse qui s’amplifie d’année en année face à l’avenir. Alors que le progrès technologique permet, en théorie, l’amélioration de la qualité de vie bien souvent c’est à une dégradation des conditions d’existence que l’on assiste, comme l’atteste la réduction drastique de l’accès aux soins. Depuis plus de 20 ans les inégalités de richesses sont en progression. Aujourd’hui, les plus riches sont toujours plus riches, les pauvres toujours plus pauvres.
Ces promesses non tenues depuis des décennies, les vives déceptions après les grands espoirs de 1981, de 1997 mais aussi après le référendum de 2005, sont de toute évidence à la source de cette grave perte de confiance. Cette dernière ouvre le chemin aux démagogues, à ceux qui pour conquérir le pouvoir, dressent ceux qui souffrent les uns contre les autres, plutôt que les unir face aux puissances financières. Lire la suite

Programme de stabilité

Share Button

Déclaration de Pierre Laurent au nom du groupe CRC.

140429 PLCliquez sur l’image pour voir la vidéo

…/…ce plan n’est ni efficace, ni juste…/…Vous n’avez pas le courage de vous attaquer à la finance, vous bombez le torse mais il est plus facile d’être dur avec les faibles que fort face aux puissants !…/… Nous n’abandonnons pas l’idée qu’il existe une voie à gauche et qu’il ne tient qu’à nous de la construire…/…

Monsieur le Président, Monsieur le Premier Ministre, Mes cher(e)s collègues.

Dans le courrier que vous nous avez adressé, Monsieur le Premier ministre, vous parlez du choix qui s’offre à nous, soutenir ou non votre plan d’austérité de 50 milliards d’euros, comme d’un grand moment de « vérité ». La France, la gauche vivent en effet des heures cruciales. Avec  mes collègues du groupe CRC, nous n’avons pas l’habitude de fuir nos responsabilités. Je veux donc vous dire la vérité telle que nous la voyons.
 » Méfiez-vous des demi-vérités, dit le dicton, vous avez peut-être mis la main sur la mauvaise moitié ». C’est malheureusement ce qui vous arrive, Monsieur le Premier ministre. Votre diagnostic comme vos remèdes sont emplis de fausses évidences, de constats erronés, de tous ces dogmes libéraux qui nous ont conduit dans le mur et nous enfoncent chaque jour un peu plus dans la crise.  Le pays a déjà payé cher ces recettes empoisonnées. Il s’affaiblira très gravement encore avec la dose de cheval que vous entendez lui administrée. Lire la suite

Le pacte de solidarité de M. Valls a déjà volé en éclats !

Share Button

Communiqué

Le Premier Ministre a présenté ce matin les premières mesures visant à réduire massivement les dépenses publiques.
Ce sont les plus faibles, les plus pauvres, les bénéficiaires des prestations sociales qui figurent au premier rang des victimes de ce plan.
L’austérité longtemps dissimulée est révélée aujourd’hui au grand jour. Dès la confiance obtenue, difficilement car de nombreux députés socialistes n’ont pu rester sourds aux cris de colère, au désarroi de l’électorat populaire, M. Valls renonce à deux objectifs annoncés : obtenir l’étalement de la réduction du déficit auprès des grands argentiers de Bruxelles et deuxièmement, ne pas imposer les ponctions sur les couches les plus défavorisées.
Le pacte de solidarité annoncé par le Premier Ministre pour contrebalancer le pacte de compétitivité a aujourd’hui volé en éclats.
Le gouvernement a osé annoncer face aux 50 milliards de réduction de la dépense publique que 500 millions seront octroyés aux ménages les plus défavorisés. Combien par an ? 20, 30, 50 ou 100 euros ? C’est dérisoire face aux mesures d’austérité dont vont être victimes directement ou indirectement des millions de personnes.
Les sénatrices et sénateurs du groupe CRC s’engagent dès aujourd’hui à combattre cette orientation mortifère pour notre pays et à rassembler largement tous ceux qui n’ont pas renoncé au changement, à un changement de gauche pour le progrès social.