Liberté syndicale

Share Button

goodyearCondamnation des salariés de Goodyear : une loi d’amnistie d’urgence

Suite à la décision du tribunal correctionnel d’Amiens de sanctionner les salariés mobilisés contre la fermeture de leur entreprise à 9 mois de prison ferme, les sénatrices et sénateurs du groupe Communiste républicain et citoyen font part de leur colère face à cette condamnation et expriment à nouveau, avec force, leur engagement en faveur de l’action collective et de la défense des salarié-e-s victimes de la répression, alors que les sanctions à l’encontre des représentant-e-s du personnel se multiplient.
Les sénatrices et sénateurs du groupe CRC rappellent l’adoption par la majorité du Sénat de leur proposition de loi d’amnistie sur les faits commis à l’occasion de mouvements sociaux le 27 février 2013. Ils affirment vouloir continuer à défendre l’amnistie des faits commis à l’occasion de mouvements sociaux mais aussi d’activités syndicales ou revendicatives ainsi que l’amnistie des sanctions disciplinaires actuellement en instance de débat à l’Assemblée nationale.
Aussi, les Sénatrices et Sénateurs du groupe CRC demandent l’inscription à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale dans les plus brefs délais de l’examen de leur Proposition de loi d’amnistie pour les militantes et militants syndicaux.
Paris, le 12 Janvier 2016

Soutien à Laurent Pinatel (2)

Share Button

141212 Soutien Pinatel (27) (Copier) 141212 Soutien Pinatel (21) (Copier) 141212 Soutien Pinatel (18) (Copier)Quelques images du rassemblement pour dire non aux fermes usines, à la malbouffe et aux atteintes à l’environnement, pour dire non à la criminalisation de l’action syndicale, pour que les paysans vivent de leur travail.

+ de photos

Reclassés de La Poste : Le ministère reste sourd aux demandes des salariés

Share Button

BALRéponse du ministère , à ma question écrite, du 28 février 2013

Ministère chargé des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique.

 Suite à la décision du Conseil d’État du 11 décembre 2008, la promotion dans les corps de fonctionnaires dits « reclassés » de La Poste a été relancée par le décret n° 2009-1555 du 14 décembre 2009 relatif aux dispositions statutaires applicables à certains corps de fonctionnaires de La Poste : celui-ci permet de réaliser des promotions dans l’ensemble des corps dits de « reclassement » de l’opérateur. En l’absence de recrutement externe depuis des années et en raison de l’existence de quotas statutaires, les possibilités de promotions étaient en effet très réduites. Cependant, des mesures spécifiques existaient déjà qui favorisaient l’accès aux corps de classification. Ainsi, les reclassés peuvent se présenter aux premiers concours internes au même titre que les agents ayant choisi la classification. Lire la suite

ANI Flexibilité sécurisation… le MEDEF impose sa loi aux salariés.

Share Button

Le Gouvernement musèle le Sénat

Communiqué du groupe CRC

accord-medef-cfdtAujourd’hui, alors que le Sénat examinait l’article 4 du projet de loi transposant l’Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013 exigé par le MEDEF, le Gouvernement a imposé au Sénat la procédure du vote dit «bloqué », après seulement 48 heures de débat. Ceci  prive les sénatrices et sénateurs de leur droit constitutionnel à présenter dans le détails leurs amendements et à demander à ce qu’il soit procédé à des votes sur chacun des amendements.
Cette décision constitue une première inacceptable  un coup de force contre la démocratie et le monde du travail. Lire la suite

15 octobre 2012 Manifestation de soutien aux 5 syndicalistes roannais

Share Button

Lundi 15 octobre, cinq militants CGT du roannais sont convoqués en appel devant le tribunal correctionnel de Lyon. Lire la suite

PPL diversité syndicale et démocratie participative dans les chambres d’agriculture

Share Button

Retrouvez le texte ici