Rapport d’Amnesty international

Share Button

Manifester est un droit, pas une menace !
Un nouveau rapport vient confirmer nos inquiétudes.

Dans un rapport publié ce jour, Amnesty International dénonce les atteintes disproportionnées à nos libertés publiques, en particulier celle de manifester et la montée des violences policières qui les accompagnent, dans le cadre de l’état d’urgence.
Cinq fois renouvelée depuis les terribles attentats de novembre 2015, la prorogation de l’état d’urgence devrait l’être de nouveau avant la fin de son application au 15 juillet prochain (jusqu’au 1er novembre), comme l’a déjà fait savoir Emmanuel Macron, marchant dans les pas de son prédécesseur, malgré ses propos critiques de campagne.
« L’état d’urgence s’est refermé comme un piège sur ceux qui l’ont lancé » condamne
Nicolas Krameyer, responsable du pôle libertés d’Amnesty International. Lire la suite