PLF sécurité sociale 2017

Share Button

securite_socialeLe gouvernement se félicite de n’avoir rien fait pour sauver la Sécurité sociale

Alors que la Ministre de la Santé mène une campagne médiatique d’autosatisfaction sur la baisse du déficit de la Sécurité sociale prévue en 2017, nous tenons à rappeler la dégradation de la prise en charge des soins.
Après avoir repoussé l’âge de départ à la retraite en 2014, supprimé l’universalité des prestations sociales en 2015, imposé une cure d’austérité sans précédent de 11 milliards d’euros pour les hôpitaux, le gouvernement se félicite donc d’avoir « sauvé la Sécurité sociale »[1].
Nous dénonçons avec force ce mensonge de la part d’un gouvernement qui n’a eu de cesse de poursuivre la politique libérale en réduisant les moyens des hôpitaux, en exonérant les entreprises et en mettant à mal les principes fondateurs de la Sécurité sociale. Lire la suite

Budget sécurité sociale 2016

Share Button

PLFSS 2016Communiqué de presse
Protection sociale :Un budget 2016 qui poursuit son démantèlement

Résolument inscrit dans une démarche comptable visant à financer le pacte de responsabilité, le Sénat a achevé la discussion du Projet de Loi de Financement de la Sécurité sociale pour 2016.
Le budget, présenté par le gouvernement, prévoyait déjà de faire de nouvelles économies tout en accordant 5,3 milliards d’euros de réductions supplémentaires de cotisations sociales aux entreprises. Mais la droite a fait le choix de réduire encore de 600 millions d’euros les recettes.
Ce projet de loi de financement prévoyait également un objectif national de dépenses de l’assurance maladie (ONDAM) le plus bas jamais proposé, au taux de 1,75%, ne permettant pas de répondre aux besoins de santé de nos concitoyennes et concitoyens.
Face à l’austérité affichée dans ce budget, les Sénatrices et Sénateurs Communistes, Républicains et Citoyens ont fait des propositions de recettes nouvelles Lire la suite

PLF sécurité sociale 2015

Share Button

plfss-2015-2La majorité sénatoriale aggrave le plan d’économie du gouvernement sur la Sécurité sociale!

Après trois jours de débats, le Sénat vient d’adopter le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2015.
Le texte initial qui prévoyait la compensation des exonérations de cotisations sociales des employeurs prévues par le pacte de responsabilité d’un montant de 9,6 Milliards d’euros a été aggravé par la baisse des dépenses de l’Assurance Maladie d’un milliard d’euros supplémentaire.
La nouvelle majorité de droite a profité de l’occasion qui lui a été donnée par le gouvernement d’insérer des amendements visant à favoriser les entreprises au détriment des assurés en multipliant les exonérations de cotisations, en allongeant l’âge de départ à la retraite, en instaurant trois jours de carence dans la fonction publique hospitalière.
Nous avons assisté à un débat de gestionnaires qui s’est concentré sur les dépenses de la sécurité sociale sans jamais envisager de créer des recettes supplémentaires.
Pourtant les sénatrices et les sénateurs du groupe Communiste, Républicain et Citoyen ont déposé de nombreux amendements visant à dégager de nouvelles recettes pour le système de sécurité sociale en taxant les revenus financiers, en luttant contre la fraude patronale aux cotisations sociales, en revenant sur les multiples exonérations et enfin en proposant de moduler la participation des employeurs selon la politique salariale. Lire la suite

Budget de la Sécurité Sociale.

Share Button

plfss-2015-2PLFSS 2015 : des annonces à l’encontre des besoins de notre pays.

Au lendemain des Sénatoriales, nouvelle sanction pour le gouvernement, Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales, vient de dévoiler les pistes pour le budget de la sécurité sociale 2015. Elle y annonce des mesures qui vont complètement à l’encontre des besoins de notre pays.
En effet, la branche maladie est particulièrement mise à mal avec 10 milliards d’économies d’ici 2017. Et malgré ceci, la Ministre de la Santé continue d’affirmer que ces réductions de dépenses publiques ne remettront pas en cause la qualité des soins et de notre système de santé…
Autre branche visée par ces coupes budgétaires, la branche famille, avec pas moins de 700 millions d’euros pour l’an prochain : prime à la naissance divisée par trois dès le deuxième enfant, réforme du congé parental Lire la suite