Flash-ball

Share Button

flashballLes recommandations du Défenseur des Droits doivent être suivies d’effet.

Le Défenseur des Droits vient de se prononcer en faveur de l’interdiction de l’utilisation du Flash-Ball par les policiers.
Le groupe CRC se réjouit de cette prise de position qui rejoint ses préoccupations exprimées depuis de nombreuses années au sujet des armes dites « sublétales » parmi lesquelles figure le flashball et le taser.
Le 20 mai dernier le groupe CRC a mis en débat une proposition de loi demandant un moratoire sur ces armes ainsi que leur interdiction lors des manifestations. C’est exactement ce que demande le Défenseur des Droits. La Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité (CNDS) s’était exprimée dans le même sens en son temps. Lire la suite

« Flashball » et « Taser » sont inadaptés lors des manifestations.

Share Button

flashballMoratoire sur l’utilisation et la commercialisation d’armes de 4ème catégorie, interdiction de leur utilisation contre des manifestations.

Voir le texte complet de cette proposition de loi :http://www.senat.fr/leg/ppl14-002.pdf

… la multiplication des incidents met au jour la dangerosité et la banalisation de ces armes. Elles servent de plus en plus en plus comme moyens offensifs pour la dispersion des attroupements et manifestations. Les incidents survenus lors des mobilisations contre la réforme des retraites ont, une fois de plus, mis en lumière la dangerosité des armes de quatrième catégorie utilisées pour le maintien de l’ordre.

Leur utilisation est sensée permettre « une riposte graduée et proportionnée à des situations dangereuses ». Mais, dans de nombreux cas d’utilisation, la question de la proportionnalité des moyens utilisés par la police a été au cœur des polémiques.

La multiplication de drames entraînant parfois la mort a suscité des réactions et des interrogations de la part de nombreuses associations et de nos institutions…